DEMANDE DE DEVIS
chat
Besoin
d'aide ?

Gestion de la génétique appliquée en élevage chez Janvier Labs

La fiabilité génétique des modèles de recherche est une des conditions essentielles au succès des programmes de recherche.

La garantie d'une stabilité génétique des modèles JANVIER LABS

Afin de fournir des modèles de recherche de haute qualité génétique aux chercheurs, JANVIER LABS a développé une politique de gestion génétique en établissant des règles essentielles de gestion de la génétique de ses modèles et s’appuyant sur les outils modernes de gestion d’élevages tels que la cryoconservation et la revitalisation d’embryons.

La JANVIER LABS GENETIC POLICY® nous permet d’assurer l’homogénéité génétique de nos souches livrées à l’utilisateur final en procédant à une gestion génétique rigoureuse à trois niveaux (noyau sous la forme d’embryons cryoconservés ; colonie d’expansion et la colonie de production). Elle nous prémunit contre l’apparition de dérive génétique.

L’intégration des techniques modernes de cryoconservation et revitalisation des embryons, nous permet de figer le noyau. Ainsi nous ralentissons l’évolution du modèle qui ne croit que d’une génération tous les 25 ans au lieu de 2 générations par an.

JANVIER LABS peut ainsi garantir la stabilité génétique de tous ses modèles dans le temps.

Gestion du noyau

Il ne peut exister qu’un seul noyau génétique pour un modèle.

La maitrise de la génétique est un point crucial dans la gestion et l’élevage de modèles d’animaux de recherche.
Il est illusoire de prétendre produire des souches identiques en partant de noyaux différents.

Nous avons cryopréservé nos modèles. Ceci nous donne plusieurs avantages :

  • Le noyau cryoconservé mis en place en remplacement du noyau composé d’animaux vivants permet d’éviter l’accroissement perpétuel du nombre de générations.
  • La réduction drastique du nombre d’animaux grâce à la cryoconservation contribue au respect de la règle des 3R.
  • Les embryons sont strictement identiques sur le plan génétique et tous au même stade d’évolution.
  • La production standardisée permet de livrer à l’utilisateur des modèles situés à 10 générations maximum d’éloignement par rapport au noyau cryoconservé.

Gestion des colonies d’expansion et de production

Selon les travaux publiés de Drake (Drake, Ann N Y Acad Sci. 1999 May 18;870:100-7. Review) et Chamaray (Mol Biol Evol.21:1014–1023) sur la prévision du nombre de mutations dans une population de rongeurs, le risque de dérive génétique (apparition d’une mutation suffisamment sévère pour altérer le fonctionnement d’un gène et donc également le phénotype, devient significatif au-delà de 10 générations par rapport à sa population d’origine.

Ainsi dans la gestion de nos colonies, nous appliquons la règle de 10 générations strictes. Au terme de ces 10 générations au maximum, à compter du noyau cryoconservé nous mettons fin à cette unité de production afin d’en démarrer une nouvelle, toujours à partir du noyau cryoconservé.

Lorsque l’on remplace les reproducteurs qui constituent une population de rongeurs de laboratoire, on doit remplacer tous les reproducteurs de cette population. On ne peut pas se permettre de ne remplacer qu’une partie de ceux-ci.

Nos procédures d’élevage prévoient un arrêt complet de la colonie au bout de 10 générations maximum d’éloignement par rapport au noyau cryoconservé. De nouveaux reproducteurs issus d’embryons fraichement revitalisés sont mis en place dans une nouvelle unité protégée pour maintenir la fourniture à nos clients.

Nous n’appliquons aucune technique de type « rafraichissement » (refreshing) ou « infusion » (infusing) qui consiste à ne remplacer qu’une partie des reproducteurs, périodiquement.

Les animaux livrés à l’utilisateur sont issus uniquement de la colonie de production. Les autres sont pour les besoins exclusifs de l’élevage.

Au cours de la vie de la colonie de production, nous relevons et contrôlons les données d’élevage de nos animaux (données zootechniques : couleur du pelage, comportement, taille, etc.) qui font partie des critères de suivi de la stabilité phénotypique des modèles. De plus, nous réalisons périodiquement des contrôles génétiques (Diversity array 2050 SNP) au sein des colonies. Les résultats de ces tests sont publics et disponibles pour nos utilisateurs. Ces derniers viennent ainsi compléter notre contrôle génétique de nos modèles.

Fermer le menu